Comment soigner une douleur aux Ischio-jambiers ?

Soignez une douleur musculaire avec les huiles essentielles

Souffrez-vous d’une élongation des ischio-jambiers ? Il peut être difficile de savoir comment traiter votre blessure. Certaines personnes vous conseilleront de mettre de la glace sur la zone et de prendre de l’Advil, tandis que d’autres vous recommanderont le repos et l’élévation. La vérité est qu’il existe de nombreuses façons de traiter les douleurs aux ischio-jambiers, mais c’est à vous de choisir celle qui vous convient le mieux.

Dans cet article de blog, nous aborderons certains des traitements les plus courants des douleurs aux ischio-jambiers, ainsi que le moment où chaque traitement doit être utilisé. Nous souhaitons également vous donner quelques conseils sur la manière de prévenir les blessures futures afin que vous puissiez retourner sur le terrain de sport le plus tôt possible grâce à l’aromathérapie !

Quelle est la fonction de l’ischio-jambier ?

​Les ischio-jambiers sont un groupe de muscles situés à l’arrière de votre cuisse. Ils vous aident à plier votre jambe et à stabiliser l’articulation de votre genou.

Le muscle ischio-jambier est l’un des quatre principaux muscles du bas du corps qui constituent ce que l’on appelle le « complexe ischio-jambier » Les trois autres muscles ischio-jambiers sont situés sur ou près de la hanche : le biceps fémoral (tête longue), le semi-tendineux et le semi-membraneux.

eczéma schéma de coupe de peau

Que sont les muscles ischio-jambiers ?

Un muscle ischio-jambier désigne le groupe de trois muscles qui descendent à l’arrière de la jambe, du bassin au genou. Ils sont importants pour bouger vos orteils, soulever votre jambe dans les escaliers et étendre votre hanche. Le problème le plus courant des blessures aux ischio-jambiers est la douleur dans un ou les deux ischio-jambiers. Une activité normale peut être difficile pour cette personne pendant sa guérison. Cet article montrera comment traiter les douleurs aux ischio-jambiers

Les ischio-jambiers représentent donc un maillon essentiel de la chaîne postérieure. Ils agissent puissamment au cours de l’abaissement-redressement du tronc et de l’accroupissement-relèvement.

Quelles sont les causes des douleurs aux ischio-jambiers ?

La douleur des ischio-jambiers est probablement due à l’une des deux causes suivantes. Lorsqu’il est confronté à une urgence soudaine, la réponse naturelle du corps est de resserrer ces muscles afin d’arrêter le mouvement. Cela peut entraîner des tensions musculaires, qui sont douloureuses. Une autre cause de douleur aux ischio-jambiers est le resserrement ou les spasmes du muscle ischio-jambier lui-même.
Dans le domaine du sport, les blessures les plus courantes chez les athlètes sont les lésions musculaires des ischio-jambiers. Elles entrainent de longues indisponibilités et gênent les joueurs dans leur reprise de l’activité sportive.

Il existe de nombreux sports à risque pour les ischio-jambiers. Tous ont en commun l’exécution de gestes rapides, de grande amplitude, associant une flexion de hanche à une extension de genou. La lésion intervient d’autant plus facilement que la vitesse d’étirement est élevée (Roulland, 2003). On distingue ainsi plusieurs sports sujets à des déchirures tels que le football, le rugby, l’athlétisme, les sports de combat ou encore la danse (Croisier & Codine, 2009, p.125). Dans ces activités, combinant sprint et changement de direction, les ischio-jambiers sont souvent la cible privilégiée de blessures de part leur conformité bi-articulaire (Roulland, 2003).

En 2016, Edouard, Banco et Alonso réalisent une étude rétrospective sur 16 compétitions internationales d’athlétisme s’étant déroulées entre 2007 et 2015. Sur 1762 blessures relevées, 720 (soit 40,9%) étaient d’origine musculaire. 52,9% touchaient la cuisse, 20,1% la jambe et 8,6% la hanche et le périnée. La lésion musculaire des ischio-jambiers représentait 17,1% de la totalité des lésions (27).

Prévention des blessures aux ischio-jambiers

Pour le physiothérapeute, la prévention reste le meilleur moyen pour limiter l’apparition de ce type de blessure. Récemment décrit dans la littérature comme un exercice de choix en matière de prévention, le Nordic Hamstring a suscité notre intérêt. L’objectif de cette revue de la littérature est donc d’identifier les répercussions que pourraient avoir un exercice de renforcement excentrique de type Nordic Hamstring dans la prévention des lésions aux ischio-jambiers. L’exercice régulier du Nordic Hamstring diminue significativement l’incidence des lésions primaires et récidivantes.

Ainsi, le travail excentrique est applicable dans la prévention primaire, secondaire et tertiaire pour ces différentes caractéristiques :

  • Augmentation de la résistance myotendineuse
  • Réorientation des fibres du tissu cicatriciel
  • Lutte contre l’inflammation
  • Déplacement de l’angle d’efficacité maximale

Il est à noter que l’excès d’exercices excentriques à faible ou forte intensité, s’accompagne régulièrement de douleurs musculaires (Croisier et al., 2003) communément appelées « courbatures». On les désigne de manière plus exacte selon l’acronyme DOMS pour « Delayed Onset Muscle Soreness » (Apparition De Douleurs Retardées).

Il existe majoritairement deux types de lésions au niveau des ischio-jambiers. La première et la plus courante est la lésion musculaire. La seconde beaucoup plus rare est la lésion d’insertion haute des ischio-jambiers. Le chef long du biceps fémoral et la jonction myotendineuse proximale des ischio jambiers sont les plus sujets aux lésions musculaires intrinsèques.

eczéma schéma de coupe de peau

Comment traiter les douleurs aux ischio-jambiers ?

Voici quelques moyens simples pour les personnes souffrant de blessures chroniques aux ischio-jambiers :

  1. Arrêtez de faire des choses qui rendent votre douleur pire. C’est important, car continuer à faire des activités qui produisent de la douleur ne permettra pas au muscle ischio-jambier de guérir. Cela peut même l’aggraver. Évitez de courir, de sauter et toute autre activité qui vous oblige à vous plier à la taille ou à soulever quelque chose de lourd avec vos jambes, surtout si cela fait augmenter votre douleur pendant ou après l’activité.
  2. Appliquez de la chaleur ou de la glace sur la zone douloureuse.
  3. Faites de l’exercice de la bonne manière, en vous échauffant avant chaque séance d’entraînement et en faisant des exercices de renforcement pour vos ischio-jambiers.
  4. Essayez des remèdes maison comme un coussin chauffant ou une poche de glace. Vous pouvez également mettre une serviette imbibée d’eau chaude sur votre ischio-jambier ou utiliser un sac de petits pois congelés si vous n’avez pas accès à ces produits.
  5. AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) – ibuprofène, naproxène sodique, aspirine, etc.)
  6. Anti-inflammatoires – gel ou crème topique de diclofénac sodique pour soulager la douleur et réduire l’inflammation ; peut être pris par voie orale ou appliqué sur la peau sous forme de lotion ou d’onguent).

Comment les huiles essentielles peuvent vous aider contre les douleurs aux ischio-jambiers ?

Je vous conseille l’utilisation d’une synergie d’huiles essentielles à visée anti inflammatoire, myorelaxante, neuro relaxante, décontractante,… Ce mélange que vous appliquerez par voie cutanée en massage va permettre de calmer la douleur.

L’emploi d’un mélange d’huiles essentielles anti douleur va vous aider et vous soulager. L’effet du massage sera également bénéfique pour la récupération physique. Sur vanessences.fr, vous pouvez trouver un « Roll on douleurs aiguës localisées » en 50ml.

Comment utiliser ce roll’on douleurs aiguës, posologie et durée conseillée :

Commencez par faire 1 application en massage 2 à 3 fois par jour sur les zones concernées pendant 7 à 10 jours. Puis 1 application par jour pendant 7 jours.

Puis en entretien, faire 1 application 1 jour sur 2 pendant au moins 1 mois jusqu’à max 3 mois selon le besoin.

Roll’on BIO contre les douleurs aiguës localisées

Préparation aux huiles essentielles bio et huiles végétales bio.
Facile à utiliser et à transporter

50ml – 11,90 € TTC sur vanessences.fr

Mon conseil associé

En association, si vous ne prenez rien par voie orale, vous pouvez éventuellement faire une cure de gemmothérapie de bourgeons de cassis (anti inflammatoire) à faire sur 3 mois:
Posologie voie orale :
En curatif : 15 à 20 gouttes 3 fois par jour pendant quelques jours jusqu’à amélioration. (ne pas dépasser 30 gouttes 3 fois par jour). En entretien ou en préventif : 2 à 10 gouttes 3 fois par jour dans un verre d’eau en cure de 3 semaines/ mois avec 1 arrêt d’une semaine toutes les 3 semaines pendant 3 mois.

Vous pouvez trouver sur vanessences.fr un macérat glycériné de bourgeons de Cassis bio de haute qualité.

Article rédigé par

Dr Vanessa Bozec

Docteur en pharmacie, spécialisé en aromathérapie, phytothérapie et médecines naturelles.

Vanessa Bozec
Vanessa Bozec

Vous pourriez aussi aimer ces articles conseils sur l’aromathérapie

Les douleurs articulaires peuvent être causées par le vieillissement, par un choc ou encore par des mouvements répétés. Une douleur musculaire va toucher un muscle et peut être causée par la répétition d’un mouvement, par une action trop violente, surtout si votre muscle n’est pas habitué. Découvrez comment soigner les douleurs articulaires avec les huiles essentielles

Vous êtes un(e) professionnel(le) du massage ? Masseur kinésithérapeute, massothérapeute, masseur bien être ? Le choix de votre huile de massage neutre est crucial aussi bien pour vous que vous patients et clients. Comment bien faire son choix entre toutes les marques et qualités d’huiles ?