Zoom sur les pépins de la beauté, du bien être et de la santé

 

Connaissez vous les bienfaits des pépins de fruits pour la santé ?

Aurélia Dubuc journaliste santé m’a sollicité pour lui apporter mon expertise en tant que Docteur en pharmacie spécialisée en aromathérapie, phytothérapie, homéopathie, gemmothérapie et oligothérapie pour un article sur les bienfaits des pépins de pamplemousse et de raisins et des graines de courges. Cet article est paru dans le magasine Nous Deux du 20 décembre 2016 sous le titre « Des pépins qui font du bien ». Si vous avez raté l’exemplaire en kiosque, vous pouvez lire l’article en ligne sur le site de Nous Deux).

Ci-dessous je vous fait partager la note que j’ai envoyée à la journaliste sur les bienfaits des pépins de fruits pour la santé.

Zoom sur les pépins de la beauté, du bien être et de la santé

 

Les Pépins de pamplemousse (Citrus paradisi) / EPP

 pamplemousse

Les compléments alimentaires commercialisés sous le nom d’ Extraits de Pépins de Pamplemousse (=EPP) sont en réalité des extraits à la fois de pépins mais aussi de pulpe.

L’agrume utilisé pour obtenir ces EPP est en fait le pomelo, fruit du Citrus paradisi.

Les principes actifs contenus dans ces EPP sont les citroflavonoïdes (ou bioflavonoïdes) et la vitamine C.

Pour faciliter la prise par voie orale des EPP présentant toujours une très forte amertume, ils sont commercialisés sous forme liquide et dilués la plupart du temps dans de la glycérine végétale + eau (=extrait hydroglycériné) ou bien dans un mélange alcool+eau (= extrait hydroalcoolique).

On peut également trouver des comprimés, mais sous cette forme, ils sont souvent moins efficaces et moins pures.

Attention, selon les marques, certains EPP peuvent renfermer des conservateurs chimiques, il vaut mieux vérifier la non présence de certains conservateurs qui peuvent entraîner des réactions allergiques ou qui sont à ce jour considérés comme perturbateurs endocriniens (chlorure de benzethonium, de benzalkonium, ammonium quaternaires, triclosan, parabens).

 

Critères garantissant un EPP de bonne qualité, il doit :

  • être de préférence certifié bio pour éviter la présence de pesticides
  • être de préférence sans conservateur chimique
  • être de préférence sous forme liquide hydroglycérinée ou hydroalcoolique
  • être dosé entre 400 et 1000 mg en bioflavonoïdes pour 100 ml de produit
  • être élaboré à partir de l’espèce botanique Citrus paradisi

Remarque : la dose en vitamine C peut être variable et n’est pas toujours mentionnée, certains fabricants rajoutent en plus de la vitamine C : penser à regarder si cette vitamine C rajoutée est d’origine naturelle ou chimique.

 

Quelles sont les vertus de l’Extrait de Pépin de Pamplemousse ?

Il possède des propriétés antimicrobiennes générales agissant sur les bactéries, les virus et les champignons à la fois en curatif et en préventif.

Il stimule le système immunitaire permettant d’augmenter les défenses naturelles de l’organisme.

Pour autant, ces EPP ne sont pas les seuls et ni les plus efficaces sur diverses infections.

Les huiles essentielles, d’autres extraits de plantes ou encore la propolis sont utilisés depuis bien plus longtemps et leurs propriétés sont reconnues à ce jour.

En ce qui concerne les EPP, les études scientifiques encore récentes restent à ce jour très contradictoires et suivant la qualité des extraits utilisés pour ces études, les résultats obtenus peuvent être très différents.

Ce sont surtout les témoignages de satisfaction de milliers de consommateurs réguliers suite à un effet de mode qui ont prouvé leur efficacité.

 

Quand et pourquoi prendre des Extraits de Pépins de Pamplemousse ?

L’EPP est utilisé à la fois en curatif ou en préventif pour agir sur :

> La sphère ORL

Angine, bronchite, rhume, rhinopharyngite, rhinite, sinusite, pharyngite, toux, état grippal, gingivite, aphte, petite plaie buccales.

> La sphère gastro-intestinale

Troubles et désordres intestinaux liés à des infections du système digestif et ulcère de l’estomac.

L’EPP va stopper la prolifération microbienne pathologique (champignons, bactéries, virus) au sein de la flore intestinale tout en respectant l’équilibre de sa flore protectrice.

> La sphère intime

Candidoses et autres mycoses génitales, infections urinaires

> Diverses affections dermatologiques :

Petites plaies, piqûres, mycoses de la peau et des ongles, bouton d’acné, bouton d’herpès, verrue

 

Comment prendre l’EPP ?

> Par voie orale (voie interne) :

pour combattre et prévenir les infections d’origine bactériennes, mycosiques ou virales (gastro intestinales, ORL, urinaires, génitales…) et stimuler le système immunitaire.

Il faut toujours le diluer dans un peu d’eau avant de l’avaler et le prendre enfin du repas surtout pour les personnes fragiles de l’estomac.

La posologie peut varier selon les marques et la concentration en bioflavonoïdes

En curatif, il faut compter en moyenne 1 goutte par 2 kg de poids 2 à 5 fois par jour jusqu’à amélioration des symptômes (entre 3 à 15 jours).

En préventif, pour stimuler les défenses naturelles et prévenir les infections, 1 goutte pour 2 kg de poids seulement 1 fois par jour en cure de 3 semaines/mois pendant les périodes à risque d’infection (départ en voyage, juste avant l’hiver, après une grosse fatigue…).

 

> Par voie externe :

L’EPP peut aussi être appliqué directement sur la peau pour traiter diverses affections cutanées mais il est conseillé là aussi de le diluer dans de l’eau au moins de moitié sauf pour le cas des verrues ou des mycoses de l’ongle où il peut être appliqué pur.

Pur ou dilué, à l’aide d’un coton tige, on procède à 1 application 2 à 3 fois par jour sur les lésions jusqu’à amélioration de celles ci, en général 5 à 10 jours (pour les verrues et les mycoses des ongles, patience, le traitement sera plus long entre 3 et 6 mois).

Pour les soins de la bouche (aphtes, mycose buccale, gingivite, tartre, petite plaie buccale…), préparer un mélange de 10 gouttes d’EPP diluées dans un verre d’eau et faire un bain de bouche 2 à 3 fois par jour plutôt après les repas, pendant 3 à 10 jours.

 

Les Pépins de courge (Cucurbita pepo)

huile pépin de courgeLes pépins de courge renferment 40 à 50 % d’huile, composée en majorité d’acides gras essentiels : acide linoléique, acide oléique, acide palmitique et stéarique.

Ces acides gras essentiels lui confèrent des propriétés intéressantes pour le bien être et la prévention des maladies cardiovasculaires.

Mais, ces pépins de courge sont surtout connus traditionnellement en Europe centrale comme un remède de l’hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) ou adénome bénin de la prostate chez l’homme après 50 ans.

Les huiles essentielles sont également très efficaces pour traiter un adénome bénin, dans ce cas je vous conseille cette synergie aux huiles essentielles véritable traitement naturel de l’hypertrophie bénigne de la prostate que je prépare pour vanessences.fr d’après une formule de ma consœur Danièle Festy.

Cette petite glande (=prostate) se situe au carrefour urinaire et génital chez l’homme et lorsqu’elle gonfle, elle va gêner les organes urinaires d’où l’apparition d’un ou plusieurs troubles urinaires gênant la vie au quotidien:

  • Mictions fréquentes 10 à 15 fois par jour et 2 fois la nuit
  • Envies très fréquentes et importantes d’uriner difficilement contrôlables
  • Ou encore jet d’urine faible qui est long à arriver et cela est encore plus observable le matin au réveil
  • Sensation que la vessie ne se vide pas complètement avec une tendance à uriner en plusieurs fois rythmée par des arrêts et des reprises successives et un besoin de pousser pour évacuer les urines.

L’activité des pépins de courge sur l’adénome de la prostate n’est pas liée à ses acides gras essentiels mais est attribuée à sa partie insaponifiable riche en delta 7-stérols. Son mécanisme d’action reste mal connu mais certains pharmacologues évoquent une action du type « Inhibiteur de la 5-alpha réductase » qui va empêcher la formation de dihydrotestosterone responsable du développement du volume et de l’inflammation de la prostate chez l’homme après l’âge de 50 ans. La diminution du volume et de l’inflammation de la prostate par une action inhibitrice sur la formation de dihydrotestotesrone par les pépins de courge entraîne une amélioration des troubles fonctionnels et des symptômes liés à un adénome prostatique cités ci dessus.

On trouve sur le marché des capsules d’huile de pépins de courge dosées à 500mg à prendre par voie orale, une gélule deux à trois fois par jour en cure de 3 mois plusieurs fois par an si besoin.

On peut aussi rajouter un peu d’huile de pépins de courge dans son alimentation quotidienne : 1 à 3 cuillères à café par jour en cure de 3 mois minimum (attention surtout sans la cuire sinon elle perd toutes ses vertus thérapeutiques !).

Il faut la conserver au réfrigérateur car elle rancit rapidement et toute huile végétale rancie perd toutes ses vertus thérapeutiques.

On peut aussi consommer l’équivalent de 10 à 15 g de graines de courge par jour toujours en cure de 3 mois en les mâchant bien avant de les avaler.

 

Les Pépins de raisin (Vitis vinifera)

pépins de raisinLes pépins de raisin (issus le plus souvent du raisin rouge) contiennent des acides gras essentiels (oméga 6 et 9), des polyphénols (oligo-proanthocyanidines appelées OPCs : puissants anti-oxydants) et de la vitamine E (anti-oxydant également).

De part leur composition et surtout grâce à la présence d’OPCs (antioxydants 20 fois plus puissants que la vitamine C et 50 fois plus que la vitamine E), les pépins de raisin possèdent une action anti-vieillissement exceptionnelle sur l’ensemble des tissus de l’organisme et tout particulièrement sur le système cardio-vasculaire, sur les parois vasculaires, les yeux et la peau.

Les pépins de raisin sont utilisés :

  • Dans la prévention des maladies cardiovasculaires (phlébites, infarctus, AVC, athérosclérose…) par une action anti-cholestérol et antioxydante protectrice des vaisseaux sanguins
  • Pour prévenir et réduire l’insuffisance veineuse (jambes lourdes, hémorroïdes, varices) par une action veinotonique et protectrice des capillaires.
  • Pour prévenir l’hypertension par une action protectrice du système vasculaire
  • Pour prévenir la cataracte par une action anti-oxydante sur les tissus et les vaisseaux qui irriguent l’oeil.
  • Pour la peau du visage et du corps pour une action anti-âge, cicatrisante et raffermissante.

 

On trouve sur le marché des compléments alimentaires sous forme de gélules de poudre d’extraits de pépins de raisin (en général 100mg de poudre renfermant au moins 90% d’OPC garantisse un produit bien dosé). Par voie orale, la posologie est différente d’une marque à l’autre car elle dépend de la concentration en OPC. En général on prend 1 gélule par jour en cure de 2 à 3 mois à renouveler 1 à 2 fois par an.

On peut aussi rajouter un peu d’huile de pépins de raisin dans son alimentation quotidienne : 1 cuillère à soupe par jour en cure de 2 à 3 mois 1 à 2 fois par an (attention ne jamais la cuire sinon elle perd toutes ses vertus thérapeutiques !).

Non grasse, l’huile de pépins de raisin pénètre facilement dans la peau, ce qui fait d’elle une excellente huile de soin cosmétique pour la peau en application cutanée quotidienne sur le visage et le corps. Elle possède des propriétés émollientes, régénérantes, nourrissantes, anti-âges et lutte contre le relâchement cutané. Elle peut s’appliquer sur tous les types de peaux même les peaux mixtes car elle a une action régulatrice du sébum et est non comédogène.

Ce n’est pas un hasard si depuis plusieurs années, de nombreuses marques de cosmétiques connues proposent des soins enrichis en extraits ou en huile de pépins de raisin.

 

Attention à la qualité de ces huiles végétales de pépins !

Une huile végétale de pépins de bonne qualité doit être 100% naturelle doit être obtenue par 1ère pression à froid des pépins sans aucune intervention de solvant ou de produit chimique et ne subissant pas d’opération de raffinage afin de préserver toutes ses qualités thérapeutiques.

Pour éviter la présence de pesticides ou d’engrais chimiques dans une huile végétale, il faut de préférence se tourner vers des huiles végétales bio dont les matières premières sont cultivées selon le mode de l’agriculture biologique. (logos AB, Ecocert, EcoGarantie…).

 

Les autres pépins :

 

Pépins de cassis (Ribes nigrum )

Riches en acide gras essentiels et surtout en oméga 6 et 3 et en vitamine E, les pépins de cassis aurait des propriétés de protection sur le cerveau et le système cardio-vasculaire par action fluidifiante sur le système vasculaire. Les études ne sont pas suffisantes à ce jour pour démontrer ces propriétés.

Ils possèdent cependant des propriétés ralentissant le vieillissement cutané.

On peut les trouver sous forme d’huile de pépins de cassis en capsules ou en liquide mais cela reste assez rare à la vente. L’huile sera prise par voie orale ou en application sur le visage et le corps pour une action anti âge et régénérante cutanée.

 

Pépins de grenade (Punica granatum )

Les pépins de grenade contiennent des phytostérols, de la vitamine E (antioxydants) et de l’acide punicique, acide gras appelé encore oméga-5. Cet acide gras est très rare et semblerait avoir des vertus anti-inflammatoires très puissantes.

Les vertus des pépins de grenade sont encore mal connues mais ils auraient des effets bénéfiques sur le système cardiovasculaire, pourraient prévenir certains cancers et certains troubles neurologiques et inflammatoires. A ce jour, les études scientifiques restent insuffisantes pour valider ces propriétés.

A ce jour, on trouve surtout la grenade sous forme de jus à boire dans lequel on retrouve les pépins de grenade broyés.

Les pépins de grenade sont beaucoup retrouvés sous forme d’huile dans de nombreuses marques cosmétiques pour le soin des peaux sèches à très sèches car ils possèdent des actions régénérantes et hydratantes cutanées.

 

Pépins de framboise (Rubus idaeus)

Riches en acides gras essentiels (oméga 3 et 6) et en antioxydants (vitamine E, caroténoïdes, acide gallique), les pépins de framboise possèdent des propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes. La encore, ils préviendraient aussi les maladies cardio-vasculaires et auraient, selon certaines études qui restent insuffisantes, une action anti-cancer.

Ces pépins de framboise sont surtout utilisés sous forme broyée en cosmétique comme exfoliant doux de la peau pour éliminer les impuretés qui s’incrustent dans les pores.

L’huile de pépin de framboise que l’on trouve très rarement, s’utilise en application cutanée sur le visage et le corps pour ses actions cicatrisantes, régénérantes et calmantes des démangeaisons sur les peaux sensibles ou abîmées.

 

Pépins de tomate (Solanum lycopersicum)

Riches en lycopène, caroténoïdes, phytostérols et vitamine E, ces pépins de tomate sous forme d’huile ont des propriétés antioxydantes, anti-âges et réparatrices contre les UV suite à une exposition au soleil.

Cette huile de pépins de tomate reste précieuse et assez rare et s’utilise en application cutanée en petite quantité rajoutée à vos crèmes, laits ou huiles pour le visage et le corps. Elle permet un effet bonne mine et redonne élasticité à la peau.

 

Vanessa Bozec

Docteur en pharmacie aromathérapeute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour laisser votre commentaire, donnez le résultat de cette petite opération ;) *