Quelles huiles essentielles utiliser pour nous aider à faire face au COVID-19 coronavirus ?

attention : ceci n’est pas un traitement miracle (qui n’existe pas !).

Attention : à l’heure ou cet article est écrit (02/03/20 [edit. 07/03/20]) il n’existe aucun vaccin ou médicament identifié et validé par la communauté scientifique contre le COVID-19 ce nouveau type de coronavirus. 

Cet article n’a donc pas pour but de proposer un quelconque traitement miracle, qui n’existe pas.

Nous avons rédigé pour vous cet article conseil sur l’utilisation pratique (avec leurs contre indications et précautions d’usage) d’huiles essentielles qui ont montré une activité face aux coronavirus SARS-CoV et MERS CoV. Le nouveau coronavirus COVID-19 fait partie de cette même famille des coronavirus. 

Notre article, s’appuie sur des publications issues de revues scientifiques. 

Le but est aussi de vous proposer des applications pratiques et sécurisées de ces huiles essentielles aux propriétés anti infectieuses et antivirales, validées par des experts en huiles essentielles reconnus comme le Dr Françoise Couic Marinier ou Pierre Franchomme.

Notre amie Françoise Couic Marinier, Docteur en pharmacie et formatrice en aromathérapie nous a fait le plaisir d’accepter la relecture de cet article.

Vous pouvez mettre cet article dans vos favoris, nous le faisons évoluer en fonction des avancées de la recherche scientifique et de l’évolution de l’épidémie.

Prenez soin de vous.

Vanessa Bozec, Docteur en pharmacie aromathérapeute
Benjamin Mathéaud, aromatologue
Cofondateurs de vanessences.fr

Qu'est-ce que le coronavirus ?

Les coronavirus sont une grande famille de virus qui peuvent causer des maladies allant du rhume à des affections plus graves telles que le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-CoV) et le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV). Le coronavirus récent détecté pour la première fois à Wuhan, en Chine, est appelé nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV) ou COVID-19.

2019-nCoV est le septième membre de la famille des coronavirus qui infectent les humains, après MERS-nCoV et SARS-nCoV. Le 2019-nCoV est un β CoV du groupe 2B dont la séquence génique a plus de 70% avec celle du SRAS-nCoV. [1]

Les signes d’infection courants comprennent les symptômes respiratoires, la fièvre, la toux, l’essoufflement et les difficultés respiratoires. Dans les cas plus graves, surtout si elle vient se rajouter à des affections de longue durée, l’infection par le COVID-19 peut provoquer une pneumonie, un syndrome respiratoire aigu sévère, une insuffisance rénale et même la mort.

 

Respectez les consignes sanitaires

 

En premier lieu respectez les consignes sanitaires données par les autorités (françaises) sur : https://www.santepubliquefrance.fr/

 

1/ Se laver très régulièrement les mains ou utiliser une solution hydroalcoolique.

Si vous utilisez un gel douche neutre naturel ou bio, vous pouvez y ajouter en DIY aroma des huiles essentielles anti-virales.

Voici une recette simple pour enrichir votre base lavante neutre.

– 10 gouttes d’Huile essentielle d’Arbre à Thé (Tea tree)

– 10 gouttes d’Huile essentielle d’Eucalyptus Globulus (ou Radié Radiata)

dans 100ml de gel douche

Bien agiter avant utilisation.

Si vous souhaitez apporter une touche hespéridée ou provençale, vous pouvez ajouter 5 gouttes d’Huile essentielle d’Orange douce ou 5 gouttes d’Huile essentielle de Lavande officinale.

 

2/ Tousser ou éternuer dans son coude.

3/ Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter.

4/ Si vous êtes malade. Portez un masque chirurgical à usage unique.

 

Les propriétés antivirales des huiles essentielles

 

De nombreuses études scientifiques ont démontré que les huiles essentielles ont de puissantes propriétés antimicrobiennes et antivirales.

 

Une grande partie de ces études sont des résultats d’expérimentations in vitro et utilisent des huiles essentielles dans leur phase liquide. Les huiles essentielles étant administrées par voie interne.

L’utilisation d’huiles essentielles par voie interne en “auto médication” peut présenter des problèmes de sécurité et de toxicité, surtout utilisées à fortes doses et sur de longues durées.

Nous vous déconseillons de vous engager dans une consommation d’huiles essentielles par voie orale dans la durée sans être accompagné par un professionnel de santé formé à l’aromathérapie (médecin, pharmacien,…). 

Il existe cependant des études scientifiques qui ont examiné des huiles essentielles dans leur phase gazeuse (diffusion / vaporisation) et leur activité sur la simulation de la transmission aéroportée de virus de la grippe.

Une étude canadienne a révélé qu’en phase vapeur, les huiles essentielles de bergamote (Citrus bergamia), Eucalyptus (Eucalyptus globulus), Géranium (Pelargonium graveolens), Cannelle (Cinnamomum zeylanicum), Citronnelle (Cymbopogon flexuosus), Thym (Thymus vulgaris) étaient actives contre le virus de la grippe. [2]

Ces huiles essentielles n’ont pas la même activité. C’est l’huile essentielle d’Eucalyptus globulus et l’huile essentielle de Bergamote qui ont montré l’activité la plus significative contre le virus de la grippe après seulement 10 minutes d’exposition.

Les autres huiles essentielles montrent une activité après 30 minutes (l’huile essentielle de Cannelle étant la plus active).

 

Les résultats d’une étude australienne ont démontré que l’huile essentielle de Tea tree (Arbre à thé) et l’huile essentielle d’Eucalyptus Blue Mallee (Eucalyptus polybractea) avaient une activité antivirale importante contre le virus de la grippe aéroporté.

L’étude révèle que l’huile essentielle de Tea tree est capable d’inactiver complètement le virus.

En conclusion, ces scientifiques notent que ces huiles essentielles pourraient être avantageusement utilisées comme désinfectant efficace contre une large gamme de micro-organismes (bioaérosols) aussi bien sous forme d’aérosol que sur un filtre. [3]

 

Il est donc intéressant d’utiliser les propriétés antivirales des huiles essentielles en phase gazeuse.

Nous vous proposons un mélange synergique d’huiles essentielles pour une diffusion antivirale préventive et active.

Synergie d’huiles essentielles pour diffusion antivirale 

Dans un flacon aroma en verre ambré 10ml mélangez

3.5 ml d’huile essentielle de Tea tree

3 ml d’huile essentielle d’Eucalyptus globulus (ou polybractea)

3 ml d’huile essentielle de Bergamote

0.5 ml d’huile essentielle de Cannelle écorce 

Bien agiter.

10 gouttes du mélange en diffusion. Diffusez entre 10 et 20 minutes toutes les heures ou trois heures,  selon la taille de la pièce et selon les risques que vous pouvez évaluer (passage de public, boutique, cabinet,…)

Contre-indications de la Synergie diffusion d’huiles essentielles antivirales :
Ne pas utiliser en cas d’allergie à l’un des composants.
Ne pas utiliser et diffuser en présence de femme enceinte ou allaitante et d’enfant de moins
de 6 ans.
A utiliser avec prudence chez les personnes asthmatiques, insuffisantes respiratoires, la
diffusion doit se faire en dehors de leur présence, laissez reposer les fragrances après
diffusion au moins 10 min avant que la personne puisse de nouveau revenir dans la pièce

 Si besoin vous pourrez utiliser cette synergie sur votre masque chirurgical

Si vous êtes amenés à porter un masque, vraisemblablement chirurgical, puisque les FFP-2 et 3 sont réservés en priorité aux personnels de santé, vous pouvez également utiliser ce mélange d’huiles essentielles pour optimiser l’effet filtre du masque.

Mettez 3 à 5 gouttes de la synergie sur le masque. Attendez quelques secondes puis mettez le masque, en respectant les contre indications ci dessus.

Vous pouvez éventuellement renouveler l’opération si besoin.

L’activité de l’huile essentielle de Laurier noble contre le SARS-CoV

Enfin nous vous livrons une étude très intéressante réalisée sur l’activité de l’huile essentielle de Laurier noble sur un coronavirus le SARS-CoV (un cousin du COVID-19). Cette étude constate que Laurus nobilis à une CI50 = 120 (+- 1.2) ug/ml sur le virus SARS-CoV. [4]

Bien sur cette étude a été réalisée « in vitro », il n’en demeure pas moins qu’elle atteste que les COVs (molécules aromatiques) de HE Laurier noble ont une forte activité antivirale sur le SARS-CoV. 

En cas de contact ou d’infection respiratoire à coronavirus, l’HE de Laurier noble paraît la mieux indiquée. C’est également les préconisations des experts en aromathérapie comme le Dr Françoise Couic Marinier ou Pierre Franchomme. Nous vous proposons ci-dessous un protocole pratique et sécurisé pour utiliser HE Laurus nobilis en médecine complémentaire.

 

Infection respiratoire à coronavirus, comment utiliser HE Laurier Noble, par le Dr Françoise Couic Marinier.

Le Dr Françoise Couic Marinier, Docteur en pharmacie et formatrice en aromathérapie a également relevé cette étude et propose sur sa page facebook une application pratique en aromathérapie pour utiliser l’huile essentielle de Laurier Noble en cas de besoin.

Comment utiliser HE Laurier Noble, par le Dr Françoise Couic Marinier.

Nous vous livrons ici la publication du Dr Françoise Couic-Marinier  sur sa page facebook https://www.facebook.com/FCouicMarinier/ :

« Je n’ai pas la prétention, comme la majorité des aromatherapeutes professionnels de santé formés scientifiquement, alors même qu’aucun scientifique n’a encore de solution validées contre ce nouveau virus, de vous proposer le « traitement miracle » ici.

L’humilité et la sécurisation des pratiques doivent être de mise je crois dans ce genre de risque pandémique.

Voici une étude scientifique menée sur des souches de SARS-CoV : famille dont fait partie le coronavirus actuel qui sévit dans le monde !

Bien-sûr comme toute étude sur les virus elle a été menée in vitro, les résultats sont très encourageants pour nous donner une piste de protection et lutte contre ci.

En pratique, chez l’adulte non enceinte ou allaitante, non allergique au laurier noble, non immunodéprimé :

Après un contact avec une personne suspecte : 2 gouttes d’huile essentielles de laurier noble matin et soir par voie orale dans une petite cuillère d’huile végétale en prévention pendant trois jours.

Si symptômes déclarés : 3 gouttes matin et soir tout le long des symptômes.

Ce conseil ne dispense en rien le lavage de mains, la protection et la désinfection et s’associe à d’autres mesures de prévention scientifiquement validées en diffusion, en massage et pour toutes les « populations » (enfants femmes enceintes etc) que je vous propose d’évoquer ensemble cette semaine.

Enfin il est scientifiquement prouvé que les gens heureux, amoureux, détendus, dans la bienveillance, le partage et la sagesse sont beaucoup moins atteints par les microbes que les autres :

« Make love and not war cause we don’t need no trouble » Bob Marley

Bon début de semaine à toutes et tous dans la joie et la tolérance pour booster notre système immunitaire , »

 

Merci à Françoise de nous proposer cette utilisation de l’huile essentielle de Laurier noble. En espérant bien sur que nous n’aurons pas à nous en servir de cette manière.

L’huile essentielle de Laurier noble a bien d’autres propriétés intéressantes, comme en diffusion par exemple, car c’est une huile réconfortante qui favorise la concentration.

Vidéo de Pierre Franchomme sur l’utilisation pratique  de l’huile essentielle de Laurier noble contre les infections respiratoires à coronavirus

Dans cette vidéo de 2015, Pierre Franchomme un des plus grands experts des huiles essentielles en France, auteur de l’ouvrage de référence « l’aromathérapie exactement », s’appuie également sur l’étude Loizzo et al. (2008) pour indiquer l’huile essentielle de Laurier noble (Laurus nobilis) pour son activité contre le SARS-CoV et par extension le MERS-CoV. 

Dans cette vidéo Pierre Franchomme présente les résultats de l’étude Loizzo et propose un protocole aromathérapeutique sous forme suppositoire.



 

[Edit 07/03/20] Très récemment Pierre Franchomme a publié un article sur sa page facebook où il propose également un protocole pour utiliser l’huile essentielle de Laurier noble par voie cutanée durant le temps de l’infection respiratoire à coronavirus.

Par voie cutanée
5 gouttes de laurier noble sur la voûte plantaire de chaque pied.
2 à 3 fois par jour jusqu’à la disparition des symptômes.

Et HE Laurier noble et HE Eucalyptus globulus en diffusion aa (à parts égales) durant le temps de l’infection. 

Bien évidemment tout ceci en respectant les contre indications et précautions d’emploi : réservé à l’adulte non enceinte ou allaitante, non allergique au laurier noble, non immunodéprimé.

Concernant la diffusion, faites une diffusion fractionnée, de quelques d’environ 10 minutes toutes les heures ou trois heures (selon la taille de la pièce et la configuration des lieux)

 

 

Une étude scientifique relève également l’activité de l’extrait de Cinnamomum verum (Cannelle) 

Enfin, une étude a relevé l’activité contre le SARS-CoV de Cinnamomi extract (Cinnamomum verum)[5]. Cette étude rélève également l’activité de composants isolés. Ces composants sur retrouvent dans les COVs de l’huile essentielle de Cannelle (Cinnamomum verum). Il est donc probable que HE Cannelle ait également une activité sur SARS-CoV. L’huile essentielle de première intention et de référence reste cependant HE Laurier noble. 

Mais attention, il faut manipuler l’huile essentielle de Cannelle avec précaution. Par voie orale ne prenez qu’une goutte (maximum 2) par jour d’huile essentielle de Cannelle. Consommez l’huile essentielle de Cannelle diluée dans une CaC d’huile végétale avec une goutte d’huile essentielle de Citron qui va jouer le rôle d’hépatoprotecteur.

Attention aux contre-indications de l’huile essentielle de Cannelle : ne pas utiliser chez la femme enceinte ou allaitante, ne pas utiliser chez l’enfant de moins de 12 ans, ne pas utiliser chez les personnes qui ont une maladie hépatique (foie).

Sources des publications scientifiques :

[1] Cheng, Z.J., Shan, J. 2019 Novel coronavirus: where we are and what we know. Infection (2020). https://doi.org/10.1007/s15010-020-01401-y

[2] Vimalanathan S et al. Anti-influenza virus activity of essential oils and vapors. American Journal of Essential Oils and Natural Products. 2014;2(1):47-53.

[3] Pyankov QV et al. Inactivation of airborne influenza virus by tea tree and eucalyptus oils. Aerosol Science and Technology. 2012;46:1295-1302. doi: 10.1080/02786826.2012.708948

[4] Loizzo, M. R., Saab, A. M., Tundis, R., Statti, G. A., Menichini, F., Lampronti, I., … Doerr, H. W. (2008). Phytochemical Analysis andin vitro Antiviral Activities of the Essential Oils of Seven Lebanon Species. Chemistry & Biodiversity, 5(3), 461–470. doi:10.1002/cbdv.200890045

[5] Zhuang, M., Jiang, H., Suzuki, Y., Li, X., Xiao, P., Tanaka, T., … Hattori, T. (2009). Procyanidins and butanol extract of Cinnamomi Cortex inhibit SARS-CoV infection. Antiviral Research, 82(1), 73–81. doi:10.1016/j.antiviral.2009.02.001 

Visitez notre boutique partenaire

Découvrez nos coffrets cadeaux et nos essences culinaires bio.