Les bienfaits des huiles essentielles

Je vous invite à lire mon interview sur « Les bienfaits des huiles essentielles » parue dans Midi Libre ce dimanche.

Les bienfaits des huiles essentielles. Interview de Vanessa Bozec docteur en pharmacie aromathérapeute dans Midi Libre.

Interview parue le dimanche 13 novembre 2016 dans les pages Shopping de Midi Libre.

Voici le texte de l’interview :

Les bienfaits des huiles essentielles 

Extraits de plantes aromatiques, les huiles essentielles sont utilisées en aromathérapie pour leurs multiples bienfaits curatifs ou bien-être. Une alternative naturelle pour se soigner qui séduit de plus en plus le grand public. Leurs succès s’explique par leurs nombreuses vertus : bactéricides, virucides, antiseptiques… Les huiles essentielles ne passent plus inaperçues dans tous les domaines de la vie quotidienne : santé, beauté, bien-être, et même en cuisine.
Si les huiles essentielles ont un vif succès et déferlent dans les rayons des pharmacies, encore faut-il les employer correctement. Shopping fait le point avec Vanessa Bozec, docteur en pharmacie et aromathérapeute, cofondatrice des Laboratoires Vanessences à Alès, le site de vente en ligne depuis 2011 de préparations à base d’huiles essentielles bio et d’huiles végétales bio.

Midi Libre : Quelles sont les vertus des huiles essentielles dans notre quotidien ?

Vanessa Bozec : Elles ont toutes, à différents degrés, des propriétés antibactériennes et antivirales, on les privilégiera donc pour les infections hivernales comme le rhume, le mal de gorge. Elles luttent aussi contre les douleurs musculaires et articulaires. L’aromathérapie intervient aussi bien dans le domaine psychologique en agissant sur le stress, l’angoisse, la fatigue… qu’en dermatologie sur des petites coupures, brûlures, hématomes, eczéma, acné… Et leurs utilisations dépassent le champ thérapeutique par leur emploi à la maison, dans les produits ménagers ou encore en cuisine.

Comment utiliser les huiles essentielles ?

Certaines personnes peuvent être sensibles aux huiles essentielles et notamment les enfants de moins de 3 ans. Il est important de savoir les maîtriser et, en particulier, les dosages. Certaines huiles sont d’ailleurs contre-indiquées chez l’enfant. En dessous de 8 ans, on n’utilise jamais la voie orale mais la voie cutanée.
Certaines huiles essentielles seront également contre-indiquées chez la femme enceinte (avant le 4eme mois de grossesse) ou allaitante, les personnes épileptiques, asthmatiques, avec des insuffisances rénales ou ayant des traitements médicamenteux… Il convient donc de demander conseil aux professionnels (pharmacies, magasins bio, aromathérapeute…) et de ne pas s’aventurer à l’aveugle.

Quels sont les différents modes d’administration ?

La voie cutanée est la plus utilisée et la plus efficace. Les huiles essentielles pénètrent facilement les couches cutanées et rapidement dans le sang. Elles peuvent être employées pures ou diluées dans une huile végétale. En effet, mélangées, les huiles essentielles doivent être diluées dans un corps gras, que ce soit une huile 100% végétale de bonne qualité ou une crème, un shampoing, un gel douche (de préférence des produits bio et sans paraben). Faites un test cutané d’huile essentielle pure ou mélangée dans le pli du coude pour voir s’il y a une réaction allergique au bout d’une à deux heures. Ensuite il y a la voie interne ou orale. Les huiles sont avalées pures ou mélangées dans une cuillère à café d’huiles alimentaires (colza, tournesol…), du sirop d’agave du miel. Les huiles essentielle peuvent aussi se prendre dans des gélules vides acido-résistantes.
Enfin la voie olfactive par diffusion atmosphérique à l’aide de divers diffuseurs pour une efficacité thérapeutique qui diffuse les huiles essentielles à froid. Il existe des diffuseurs humidificateurs (gouttes d’huiles essentielles dans de l’eau, diffusion par vapeur d’eau), des diffuseurs par vibrations (gouttes d’huiles essentielles pures)… Ou encore par inhalation sèche en versant quelques gouttes sur un mouchoir ou par inhalation chaude et humide à l’aide d’un bol d’eau chaude. Idéal pour décongestionner le nez ou purifier la peau.

Quelles sont les deux huiles essentielles à avoir chez soi ?

L’huile essentielle d’arbre à thé ou tea tree pour ses vertus antiseptiques et antimicrobiennes. Elle agit sur les bactéries, les virus, les champignons et s’utilise sur les petites plaies, les boutons d’acné, les mycoses cutanées… C’est aussi un décongestionnant veineux et circulatoire. L’huile essentielle d’arbre à thé peut s’employer pure ou diluée et essentiellement par voie cutanée ou en diffusion pour assainir sa maison notamment en hiver. Ensuite je conseillerai l’huile essentielle de lavande officinale vraie, par voie cutanée ou olfactive, aux propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoires, régénérantes, apaisantes. Parfaite pour les petites brûlures. La lavande officinale vraie agit aussi sur les troubles d’origine nerveuse comme les insomnies légères, le stress, l’anxiété, les palpitations, les spasmes digestifs

Propos recueillis par Catherine SASSONIA pour Midi Libre

Vous voulez en apprendre plus sur l’utilisation des huiles essentielles ?

Venez vous former et apprendre à utiliser facilement et surement les huiles essentielles dans votre quotidien  aux After Work Aroma que j’anime pour Vanessences dans un cadre convivial à Montpellier.

Vous souhaitez une préparation d’aromathérapie bio spécifique d’après une formule que vous avez vu dans un livre ?

Demandez-moi un devis en ligne pour une préparation d’aromathérapie bio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Pour laisser votre commentaire, donnez le résultat de cette petite opération ;) *